Eglise Le Cep

Outil pour méditer « lectio divina »

Médite la parole ! Voilà une interpellation que le Seigneur m’adresse depuis des mois. Au-delà de méditer la parole effectivement. Le Seigneur me pousse à étudier ce qu’est la méditation.

Qu’est-ce que cela a de plus que la lecture ? Qu’est-ce que cela change ?

Prends le temps de mâcher ! N’avale pas tout rond ! Prends le temps de savourer. Voici des réflexions que mon frère me faisait quand j’étais plus jeune car j’avais tendance à avaler tout rond.

La parole est une nourriture pour notre âme et pour notre être tout entier. Elle a besoin d’être mastiquée et d’être digérée afin de transmettre tous les nutriments qu’elle contient.

Qu’est-ce que la méditation ?

Définition du Larousse : Action de réfléchir, de penser profondément sur un sujet, à la réalisation de quelque chose : cet ouvrage est le fruit de ses méditations. Attitude qui consiste à s’absorber dans une réflexion profonde : se plonger dans la méditation. Concentration du corps et de l’esprit sur un thème ou un symbole religieux.

D’après Wikipédia : Le terme méditation désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens), des émotions, du corps. Dans une approche spirituelle, elle peut être un exercice, voire une voie de réalisation du Soi et d’éveil.

 Quel peut être l’objet de notre méditation ?

La parole nous invite à méditer sur différentes choses : Sur Dieu lui-même, sur sa parole, sur les œuvres de Dieu, sa création, ses bienfaits, sa volonté.

Psaumes 143 : 5 Je me souviens des jours d’autrefois, Je médite sur toutes tes œuvres, Je réfléchis sur l’ouvrage de tes mains.

Psaumes 63:6    (63 :7) Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.

Josué 1:8 Que ce livre de la Loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Mais la parole nous invite aussi à méditer : sur nous-même,  sur nos projets, nos paroles et nos actes.

Proverbes 15:28 Le cœur du juste médite pour répondre, Mais la bouche des méchants répand des méchancetés.

Proverbes 16:9  Le cœur de l’homme médite sa voie, Mais c’est l’Éternel qui dirige ses pas.

Pourquoi méditer ?

Je voudrais vous aider à prendre en compte l’importance de la méditation. La méditation a pour but de modeler notre pensée et tout notre être afin renverser les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. (2 Corinthiens 10 : 5)

Je dirais de tendre à ressembler à Christ, la parole nous façonne, mais elle ne peut pas le faire malgré nous. Nous devons y consacrer du temps et le faire selon les principes que le Seigneur nous a révélés. Jean 15v3 « Déjà vous êtes purs à cause de la parole que je vous ai annoncée. »

 « Lectio Divina » qu’est-ce que c’est ?

Lectio Divina, « Lecture Sainte » est une expression latine qui fait référence à une méthode de prière développée par les Pères de l’Église. C’est un exercice de lecture spirituelle.

Origine : Les principes de la Lectio Divina, ont été exprimés vers l’an 220 de notre ère par Origène. Auparavant, le judaïsme pratiquait déjà la relation de l’homme avec la Parole de Dieu par la lecture, la méditation, la prière et la contemplation. Origène affirme que, pour lire fructueusement la Bible, il est nécessaire de le faire avec attention, constance et prière. Il insiste aussi sur l’importance de lire l’Écriture en prêtant attention à plusieurs niveaux possibles de significations, inspiré du modèle judaïque PaRDeS.

 Quatre moments pour méditer la parole en profondeur

Sur la base d’un texte à caractère spirituel, tiré de la Bible, d’un ouvrage d’auteurs chrétiens ou d’une parole prophétique qui sera d’abord lut lentement plusieurs fois (lectio), puis vous prolongez dans un temps de réflexion sur ce même texte (meditatio), se poursuit par un dialogue avec Dieu (oratio) et se termine par une écoute silencieuse de Dieu (contemplatio). La « lectio divina » peut-être faite seul ou à plusieurs.

      1-      Lectio   | 2- Meditatio    |3- Oratio          |4- Complatio

      1-      Lecture | 2- Méditation | 3- Expression | 4- Contemplation

      1-      Lire        | 2- Penser        | 3- Parler          | 4- Ecouter

Il est bon avant de commencer, de se mettre dans un lieu calme, propice à un moment paisible sans distraction où vous pourrez vous consacrer à ce moment sans être troublé par d’autre chose.

1-      Lecture.

L’important est de ne pas se focaliser sur une compréhension a priori, mais de partir et découvrir le texte avec un regard neuf. La lecture lente favorise la découverte du texte dans sa globalité et dans les détails. Lisez le texte plusieurs fois au moins trois fois. La lecture répétée permet de découvrir tous les mots et les idées véhiculés par ce texte. Par exemple dans l’histoire du fils prodigue souvent nous passons à côté du fils cadet et de ses réactions, parce que nous avons tendance à nous focaliser sur le personnage principal et de nous identifier à lui. A ce stade découvrez, collectez des pistes de réflexion, regardez sous toutes les coutures. Lisez minutieusement.

 

2-      Méditation

Maintenant il s’agit de plonger dans la signification, découvrir le sens de ce texte. Qu’est-ce que j’apprends sur les personnages de cette histoire ? Qui sont-ils ? Quels sont leurs attitudes, leurs actions, leurs pensées, leurs émotions … ? Il est utile de se mettre à la place de chacun des personnages et de réfléchir, mais aussi de vivre la scène en cherchant à voir ce que cela nous fait ressentir.

Mais aussi et surtout, cherchez ce que ce texte vous apprend sur Dieu, sur sa volonté, ses priorités, ses goûts… ? Car l’objet de nos recherches c’est Dieu. Mieux le connaitre, mieux le comprendre et enfin mieux comprendre ce qu’il attend de nous.

A ce stade, il est important de se revêtir de respect et d’humilité et d’aborder ses réflexions, ses recherches avec foi. Dieu seul peut nous ouvrir les yeux. Nous avons souvent des découvertes superficielles qui se révèlent fausses par la suite. Soyons donc persévérant dans la foi et l’humilité. Afin de ne pas faire plier le texte à notre mode de pensée,  mais plutôt plier notre pensée à la façon de voir de Dieu.

Et je vous invite à ne pas conclure définitivement votre opinion sur le sens du texte, laissez cela ouvert, chantier en cours jusqu’à la fin.

Il peut être utile de penser à d’autres textes bibliques qui peuvent renforcer ou rééquilibrer notre méditation.

 

3-      Expression

Ici, il s’agit de dire à Dieu notre réaction, partager notre étonnement, nos doutes, nos désaccords, nos interrogations. Prenez le temps de formuler à Dieu vos pensées, ouvrez la discussion. Videz votre sac si nécessaire, parfois un texte réveille en nous des colères, des frustrations, des blessures… Il est important de partager à Dieu avec le plus d’honnêteté possible. Si le texte n’est pas clair pour vous dites : Dieu je ne comprends pas ceci. Cela peut être le sens ou la raison d’être d’une action de Dieu dans le récit étudié.

4-      Contemplation

Enfin, l’étape de l’écoute. Dieu parle ! Il veut parler à notre cœur. Par son esprit en nous, il veut nous conduire à mieux le connaître. Connaître son amour, mais aussi sa volonté, sa vision du monde, sa vision de nous-même. Cette étape peut être comparée à la contemplation d’un paysage, tout ce que vous avez lu, pensé et dit à Dieu est là devant vous et vous regardez à Dieu avec foi, avec admiration. Ne cherchez  plus à donner du sens, à trouver des réponses.

Vous en Dieu, Dieu en vous. Laissez vous portez. Vous pouvez laisser vagabonder vos pensées dans cette atmosphère d’adoration. Vous êtes assis dans sa parole. Reposez vous là. Attachez vous aux choses qui s’affermissent en vous. Aux choses que Dieu établit là. Laissez tomber ce qui était en tension.  Dieu le règle ou il le règlera. Laissez-le faire.

Conclusion

Voici cet outil, qui je l’espère vous aidera à renouveler vos temps de tête à tête avec le Seigneur.

Soyez libre ! Vous pouvez aller et venir entre ces différentes étapes. Ces étapes et ces réflexions ne sont pas une recette. Dieu est vivant. Sa parole est vivante et son esprit vit en nous. Pour conclure, j’aimerais vous rappeler ce verset que j’ai déjà cité mais qui pour moi résume le but de la méditation de la parole.

Pourquoi méditer la parole de Dieu ? Afin renverser les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. 2 Corinthiens 10 : 5

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
X