Eglise Le Cep

« Outils » pour grandir dans la foi

Des principes, des outils et des sites internet.

Principes :

1- La foi a besoin d’être nourrit.

Votre foi grandira par la connaissance de Dieu et par les expériences vécues avec Dieu. La foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de la parole de Dieu. La Bible est la source la plus fiable que nous ayons pour découvrir Dieu et apprendre à connaitre sa vision des choses.

2- La prière est un dialogue.

Dieu est une personne qui désir vivre une relation personnelle avec vous. Il aime vous écouter et il aime vous parler. Soyez en prière à volonté pour soulager votre cœur et recevoir de Dieu ses bienfaits.

3- L’église est la famille de Dieu.

Être enfant de Dieu a pour conséquence de nous faire entrer dans sa famille. Dieu a choisi de nous assembler en famille pour nous faire grandir, les uns avec les autres et les uns par les autres. Ne restez pas seul.

 

Sites internet :

jesus.fr

Un site internet pour découvrir Jésus-Christ.

Vous y trouverez :

  • La découverte de Jésus au travers une série de courts métrages qui expliquent les différentes facettes de sa vie sur terre et de son ministère.
  • La vie de Jésus avec un film de 1 h 11. Ce film date un peu mais il nous permet de mieux nous rendre compte de la vie que Jésus a mené dans son contexte culturel et historique.

connaitreDieu.com

Un site internet pour vous accompagner dans une démarche de rencontre avec Dieu.

Vous y trouverez :

  • La lettre d’amour du Père : une sélection de versets de la Bible qui nous révèle qui est Dieu et ce qu’il pense de nous, sous forme de diaporama.
  • Une animation expliquant le Salut.
  • Des témoignages de conversion.
  • Un parcours en 3 étapes pour vivre une rencontre personnelle avec Dieu

saparole.com

Un site qui vous propose une médiation quotidienne gratuite :

  • Soit par e-mail.
  • Soit par courrier, sous la forme d’un livret trimestrielle.

radioomega.fr

Une webradio chrétienne de la région de Belfort-Montbéliard.

bible.com

Un site pratique pour lire la Bible :

  • Avec différentes traductions.
  • Des plans de lecture par thème.
  • Disponible en application pour smartphone et tablette.

topchretien.com

Le site chrétien généraliste où vous trouverez :

  • Des méditations.
  • Des enseignements.
  • Des parcours d’étude biblique à thème.
  • Des témoignages.
  • De la musique.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle.

Dans cet article, je souhaite vous présenter le message fondamental que Jésus adresse à toute l’humanité. Ce message est souvent appelé la bonne nouvelle, avant de le développer la voici résumée en un verset : « Dieu, (le créateur de toute vie), a tant aimé le monde, qu’Il a donné Jésus, afin que quiconque croit en Lui (Jésus), ne périsse pas, mais qu’il reçoive la Vie Éternelle. » (Jean 3 : 16)

 

Dieu vous aime et il veut vous rencontrer.

« Le Seigneur ne veut pas qu’un seul périsse. Il voudrait, au contraire, que tous parviennent à la repentance, afin d’être sauvé. » (2 Pierre 3 : 9)

Dieu est le créateur de toutes choses, il est juste qu’on le reconnaisse comme tel. Dieu vous appelle à l’honorer et à vivre éternellement. La Bible dit : « Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. » (Apocalypse 4 : 11)

 

Qu’est ce qui nous empêche de rencontrer Dieu ?

Le problème vient du péché. Pécher consiste à ne pas faire ce qui est juste. Dieu est juste. Plutôt que faire ce que Dieu veut, l’Homme suis sa propre volonté comme si Dieu n’existait pas. Dieu nous révèle par la Bible que : « Mais non : la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, et son oreille n’est pas sourde au point de ne plus vous entendre ! 2 Ce sont vos fautes qui vous séparent de votre Dieu. C’est à cause de vos péchés qu’il s’est détourné loin de vous pour ne plus vous entendre. » (Esaïe 59 : 1-2) Que signifie l’expression « pécher contre Dieu ? » Pécher signifie ne pas faire ce qui est juste. Dieu dit : « Quiconque pratique le péché transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3 : 4) Nous péchons en faisant ce que Dieu qualifie de mal ou en ne faisant pas ce qu’Il qualifie de bien.

 

Qu’est-ce que cela implique ? Quelles sont les conséquences ?

L’apôtre Paul a dit : « …le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. » (Romains 6 : 23) Lorsque l’Homme a désobéi à Dieu, la mort en résulta. La mort implique une séparation. La Bible enseigne que le péché provoque trois types de mort : la mort spirituelle sépare une personne vivante de la vie de Dieu (Éphésiens 2 : 1), la mort physique sépare l’âme d’une personne de son corps (Hébreux 9 : 27), la mort éternelle sépare une personne, âme et corps, de Dieu pour toujours. (Apocalypse 20 : 15). Parce que nous sommes pécheur nous sommes condamnés à mourir.

 

 

Comment faire pour changer cela ? 

À travers l’histoire du monde, les hommes ont tenté de plusieurs manières de payer ou de gagner la vie éternelle. Hélas, chaque tentative a échoué. La Bible dit : « Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort. » (Proverbes 14 : 12) « Il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde. » (Tite 3 : 5) « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » (Éphésiens 2 : 8-9).

Il n’y a rien que nous puissions faire pour réparer, payer ou faire disparaître le problème du péché.

 

Quelle est la solution de Dieu ?

La Bible dit clairement que nous ne pouvons rien faire pour être sauvé. Mais Dieu a fait ce qu’il fallait, il a choisi de faire mourir à notre place le seul qui pouvait porter les péchés du monde, quelqu’un de parfait, sans défaut, sans péché, son Fils. Jésus-Christ.

Jésus a payé. Il est notre substitut, Jésus-Christ, le Fils de Dieu sans péché, a été envoyé par le Père pour payer la dette de nos péchés. Il l’a payé en mourant sur la croix à notre place. Rappelez vous le salaire du péché c’est la mort. En mourant Jésus règle la dette. La Bible dit : « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » (Romains 5 : 8) « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu. » (1 Pierre 3 : 18)

 

Comment bénéficier de ce que Dieu a fait ?

Pour obtenir le pardon de vos péchés : tournez-vous vers Dieu, reconnaissez vos péchés et mettez votre confiance en Lui. Pour accéder à la vie éternelle : recevez Jésus-Christ comme votre Seigneur et Sauveur. Jésus Lui-même a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14 : 6) Pour recevoir Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, vous devez reconnaître votre état de pécheur et vivre une profonde repentance, alors Dieu vous pardonnera et vous purifiera de tous péché (1 Jean 1 : 9). Il est le seul moyen d’accès à la vie éternelle. La Bible dit : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés. » (Actes 3 :1 9) « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé. » (Actes 16 : 31) « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Romains 10 : 13)

 

La promesse de Dieu : La vie éternelle Jésus a dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.” (Jean 5 : 24) Dans ce texte, Dieu promet trois choses.

Celui qui croit en Jésus :

  1. A la vie éternelle,
  2. N’entre pas en jugement,
  3. Passe de la mort à la vie.

Une foi véritable se concrétise par des actes, Jacques dans son épître a dit la foi sans les actes est morte. Croyez et agissez selon cette foi !

Jésus vous appelle à le suivre. Il vous dit :

« Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes. » (Matthieu 11 v 28-29)

« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16 v 16)

 

Voulez-vous recevoir Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur aujourd’hui ?

  1. Reconnaissez que vous avez péché contre Dieu et demandez-Lui de vous pardonner.
  2. Croyez que le Seigneur Jésus-Christ est le Fils de Dieu, mort pour vous sur la croix, qu’il est ressuscité de la mort pour vous sauver.
  3. Engagez-vous à suivre Jésus.

Si vous souhaitez être baptisé. Nous faisons régulièrement des baptêmes d’adultes comme Jésus nous l’a enseigné.

Par cette démarche vous commencez une nouvelle vie avec Jésus. Dieu et Jésus ont promis qu’il enverrai le Saint-Esprit à ceux qui viendrait à lui. Le Saint-Esprit est donné par Dieu pour vivre cette vie nouvelle. C’est l’Esprit de Dieu, c’est Jésus en nous, avec nous tous les jours, pour marchez en nouveauté de vie.

Je vous invite, à nourrir votre foi par la lecture de la parole de Dieu, la Bible. Commencez par lire l’un des évangiles, Matthieu, Marc, Luc ou Jean, vous y trouverez le récit de la vie de Jésus. Priez Dieu qu’il vous aide à le découvrir tel qu’il est vraiment, Dieu dit dans la Bible qu’il envoie son Esprit pour nous enseigner et nous convaincre, demandez lui son aide. Lisez également l’article : « Outils » pour grandir dans la foi. Vous trouverez des conseils de bases et de sites internets avec des ressources pour vous aider.

Nous serions heureux de vous accueillir parmi nous. Venez nous rejoindre pour un culte. Ils ont lieu chaque dimanche à 10 h.

 

 

Poème : Sans un mot, sans un signe, sans un geste

Un poème de Thierry D.

Je ne t’aime pas seulement pour ce que tu es
Mais aussi pour ce que je suis, quand je suis avec toi

Je ne t’aime pas seulement pour ce que tu as fait de toi-même
Mais aussi pour ce que tu fais de moi

Je t’aime parce que tu as contribué à me rendre meilleur
Plus qu’aucune croyance n’aurait pu le faire, et heureux
Plus qu’aucune destinée n’aurait pu me donner ce bonheur

Tu l’as fait sans le vouloir, sans un mot, sans un geste
Toutes ces choses de la vie, tu les donnes sans reste

Tu l’as fait en restant toi-même
C’est peut-être après tout, cela l’essence même

C’est peut-être cela aussi, la foi que j’ai en toi.
Celle que j’avais perdue autrefois. Seigneur tu m’as redonné cette foi.

Dimanche 14 janvier

Marie -Thérèse Courthet nous a partagé des promesses que Dieu avait en réserve pour l’Eglise en 2018 selon le passage de Job 22.v.21-30.
Elle nous a rappelé que « les violents » dont parle le verset ci-dessous avait pour synonyme les personnes « déterminés » dans le contexte de l’époque.

Dimanche 8 janvier

Alain nous a encourager à nous préparer à vivre la semaine universelle de prière proposée par le CNEF (Conseil National des Évangéliques de France).
Adoptons l’attitude de Marie ,qui se mettait à l’écoute de ce que Jésus partageait, pendant cette semaine de jeûne et prière.

Poème : Mon sauveur t’aime

Si tu savais quel Sauveur je possède !
Quel tendre ami Jésus Christ est pour moi !
Il me comprend, il m’écoute et il m’aide ;
Oh ! Je voudrais qu’il soit aussi pour toi !

Si tu savais la paix douce et profonde
Que le Sauveur à versé dans mon cœur !
La paix du ciel, inconnue en ce monde,
Qui coule de la croix vers le pécheur.

Si tu savais la parfaite confiance
Que je peux mettre en mon divin Berger !
A tout instant, il est ma délivrance,
Il me protège au plus fort du danger,

Si tu savais l’espérance certaine
Qui m’encourage et rend mon ciel si beau !
Au cri d’appel de sa voix souveraine,
Je partirai le rejoindre là-haut…

Quand tu sauras combien ce Sauveur t’aime,
Quand Jésus, tu auras mis ta foi,
Ne garde pas ce trésor pour toi-même,
Mais dis à tous ce qu’il a fait pour toi !

Extrait de livre : « Les relations le modèle de Jésus » de Tom Holladay

Lorsque Jésus dit : «Je vous ordonne de vous aimer les uns les autres», il ne parle pas de nos sentiments, mais de nos actes. Il nous demande de manifester de l’amour aux autres. Si vous êtes devenu indifférent à l’égard des autres ou que vous avez cessé de les aimer, la première chose à faire est de recommencer à agir avec amour. Vous vous souvenez des marques d’amour que vous prodiguiez autrefois à votre conjoint, à vos enfants ou à vos amis ? Comportez-vous comme vous le faisiez à l’époque.
Quand nous sommes mis au défi d’agir avec amour quoi que nous éprouvions, quelque chose se révolte en nous. Nous pensons : « Cela ne me semble pas juste. Je serais vraiment hypocrite si j’agissais avec amour envers quelqu’un pour lequel je n’éprouve aucune affection. Et je n’ai pas envie de le faire, ce ne serait pas franc. Je ne serais qu’un hypocrite.»
Et pourtant, nous faisons sans cesse ce dont nous n’avons pas envie. Si vous vous levez le matin et que vous n’êtes pas d’humeur à aller au bureau, vous ne téléphonez pas pour dire : « Comme cela ne me dit rien de venir aujourd’hui, je préfère rester chez moi. Sinon, je ne serais qu’un hypocrite.» Pas du tout! Vous allez au travail (du moins la plupart du temps!) Si nous ne faisions que ce qui nous plaît, nous n’accomplirions pas grand-chose.
Pensez-vous que Jésus ait eu envie de mourir sur la croix? Bien sûr que non! Ce matin-là, il ne s’est pas levé en se disant: «J’ai hâte d’aller sur la croix aujourd’hui, de connaître la pire des souffrances, d’endurer l’humiliation suprême, de porter le fardeau écrasant du péché de l’humanité.» En fait, la veille de sa mort, il a prié à Gethsémané: «Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe!» Sa requête nous prouve qu’il ne s’est pas laissé dominer par ses sentiments. Au contraire, il a imploré: «Que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne» (Luc 22.42).
J’appelle ce genre d’attitude «l’amour envers et contre tout». Apprenez à prier comme le faisait Jésus; exposez franchement vos sentiments au Seigneur, puis ajoutez: «Envers et contre tout, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne.» Ce genre d’amour ne peut provenir que de Dieu…

Que dit la Bible ? « Le jeûne qui plaît à Dieu »

Ésaïe 58 v 6 Le jeûne qui me plaît est celui qui consiste à détacher les liens de la méchanceté, à délier les courroies de toute servitude, à mettre en liberté tous ceux que l’on opprime et à briser toute espèce de joug. 7 C’est partager ton pain avec ceux qui ont faim, et offrir l’hospitalité aux pauvres sans abri, c’est donner des habits à celui qu’on voit nu, ne pas te détourner de ton prochain.
8 Alors, comme l’aurore, jaillira ta lumière, ton rétablissement s’opérera bien vite. Oui, alors la justice marchera devant toi, et la gloire de l’Éternel sera l’arrière-garde. 9 Quand tu appelleras, l’Éternel répondra ; quand tu crieras à l’aide, il dira : “Je suis là !” « Si, du milieu de toi, tu supprimes le joug de l’oppression, les gestes menaçants et les propos méchants,
10 si tu donnes ton pain à celui qui a faim et si tu pourvois aux besoins de l’opprimé, la lumière luira pour toi au milieu des ténèbres, et ton obscurité se changera pour toi en clarté de midi, 11 et l’Éternel sera ton guide constamment. Il pourvoira à tes besoins dans les déserts arides, il te fortifiera et tu ressembleras à un jardin bien arrosé, à une source vive aux eaux intarissables. 12 Les tiens rebâtiront les ruines d’autrefois et tu relèveras les fondements posés dans les siècles passés. Tu seras appelé : “Réparateur des brèches”, et “Celui qui restaure les demeures en ruine”.

X